Petit (grand) article pour décompresser...

Publié le par Angelea

Et oui comme je vous l'ai dit hier , je n'ai pas la frite, car je suis fatiguée mais je suis aussi très en colère...

Oui, très en colère après tout ces "gens" qui ne réalisent pas tout le mal qu'on peut faire avec des paroles forcément mal  interprétés car pas expliqué et lancé comme n'importe quelle autre banalité...

Et ceci concerne quelque chose qui me prend "aux tripes" car ça concerne tout le vécu qu'on peut avoir autour d'une grossesse ... parfois douloureux mais aussi inadmissible..

Et je peux vous en parler en prenant exemple sur chacune de mes grossesses....

Pour Luguy , j'ai eu une première grossesse normale, sans aucuns soucis, j'étais épanouie mais c'est sur que je ne m'attendais pas du tout à l'accouchement que j'allais avoir...

Après m'être laisser "piquer" 3 fois par l'anesthésiste pour une péridurale qui n'a pas fonctionné je me suis retrouvé complètement paniquée devant un choix important pour mon bébé qui souffrait : épisiotomie (que j'ai senti), des forceps (que j'ai aussi senti) et une anesthésie générale pas prévue mais qui a été obligatoire face à ma panique et ma douleur....

Je me suis réveillé, seule, sans mon bébé,  ne comprenant pas ce qui était arrivé et pourquoi mon petit bout n'était pas à mes cotés : on m'a tout d'abord tendu une photo de mon bébé (qui n'était vraiment pas à son avantage), et expliqué très rapidement qu'il avait souffert pendant l'accouchement , qu'il avait donc fallu le sortir rapidement et qu'en plus j'avais un "streptocoque B" qui pouvait être très dangereux pour lui ce qui lui a valu un séjour en néonatalogie....

J'ai pu le voir pour la première fois 11 heures après sa naissance en prenant sur moi  pour oublier les douleurs que je ressentais à ce moment-là et pour avoir la force de monter les 3 étages qui me séparaient de lui ...

Et quand je l'ai enfin aperçu et tout de suite reconnu j'ai éclaté en sanglots... à la surprise des auxiliaires qui ne comprenaient pas mes pleurs face à ce petit être qui m'avait offert la chance de devenir maman (eh oui, j'ai eu un accouchement difficile et je voyais mon fils pour la première fois... vous n'auriez pas pleuré vous dans ces circonstances ??? )

Et je n'oublierai pas non plus les remarques moqueuses de la sage-femme qui m'avait "préparé" en me disant que je ne savais pas "pousser" ( étais-je donc responsable de tout ceci ?)....

Heureusement que le médecin qui avait effectué les forceps a eu "la gentillesse" et "l'intelligence" de venir m'expliquer les raisons de mon accouchement et que non je n'étais absolument pas responsable des évènements survenus...

Pour Mathis après été obliger d'effectuer une amniocentèse à 24 ans et subi toutes les difficultés que ça engendrent on m'a dit un jour que la tète de mon bébé semblait "bizarre", sans plus d'explications bien sur...

Et lorsque je me suis rendu quelques jours plus tard chez une écho-graphiste plus spécialisée pour confirmer ou non le doute de ma gynécologue j'ai été accueilli par un  : "Bon, alors je vous rassure ou bien je vous catastrophe car hier j'ai eu une dame son bébé il était tout déformé".... puis finalement "rassuré" par un :"c'est vrai qu'il a une grosse tête mais je ne voit rien d'anormal, mais vous verrez bien à la sortie" en me tendant par ailleurs une feuille où était indiqué que l'échographie n'était pas une science exacte et qu'elle ne pouvait être responsable de quoi que ce soit qu'il lui aurait échappé...

Et pour finir j'ai été hospitalisée à 7 mois et demie pour kélian pour une suspicion de listériose : et là pareil, pas plus d'explication sur les risques pour mon bébé et les conséquences et le pourquoi de tout ces antibiotiques que l'on m'a perfusé pendant 3 jours..

Et je ne vous parle de cette personne qui ne comprenait pas pourquoi cela pouvait être  si difficile pour moi que l'on ai mis une couverture rose pour "kélian" moi qui avait du faire "le deuil" de ma petite fille...

Mais bon j'imagine bien que des histoires vous en avez des dizaines comme ça et certainement des pires mais là j'en ai vraiment marre qu'on nous parle de modernité car en ce qui concerne le ressenti on a pas beaucoup avancé ...

C'est comme toutes ces femmes qui font des fausses couches à différents stades de leur grossesse et qu'on leur dit que c'est pas grave, qu'elles sont jeunes , qu'elles recommenceront, que c'est mieux ainsi...

Mais es-ce que vous imaginer ce qu'on peut déjà donner comme amour à "un petit être" dont on a tant rêver, qu'on a créer avec un espoir fou, qu'on a imaginé au plus profond de soi , qu'on a porté dans son coeur comme la chose la plus importante de sa vie... et qu'on vous dit ... c'est pas grave, vous allez vite vous en remettre, vous allez vite oublier...

Et aujourd'hui encore j'ai un exemple devant moi d'un couple qui va passer une échographie très importante (la fameuse du 5ème mois) et à qui on dit : son fémur et son cervelet ne sont pas très gros , le papa est petit ? ah non , il fait 1m 85 ? Alors il doit peut-être avoir un problème.... bon ben revenez dans 10 jours repasser une nouvelle échographie avec "the spécialiste" et on verra bien à ce moment-là ce qu'il adviendra..

Voilà , on leur lance ça en pleine figure et on les laisse comme ça sans plus d'explication, à ce couple qui se sent déjà parent mais à qui on dit que leur bébé n'est peut-être pas "normale" (c'est du moins ce qu'ils ressentent à ce moment-là) et qu 'ils peuvent rentrer "tranquillement" chez eux...

Certainement, que "les mensurations" de ce "foetus" ne sont pas pile poil dans les normes et qu'il va certainement rattrapé sa courbe un peu plus tard que les autres mais imaginer un instant dans quel état d'esprit vous laissez cet homme et cette femme qui ont déjà mis tant d'espoir dans ce petit "être" qu'ils ont tant attendu et dont ils ont tant rêvé...

Voilà , je pousse ce coup de gueule qui me tenait à coeur mais je tiens à rajouter que pour ma dernière grossesse j'ai eu la chance de croiser des personnes formidables qui ont compris mes doutes, mes peurs , mes pleurs et sur qui je peux encore compter aujourd'hui ....

J'ai été suivi par des sages-femmes merveilleuses, humaines , pour qui je ne suis pas simplement qu'un numéro et qui lorsque que je les revois me demandent de mes nouvelles avec sincérité....

Et surtout j'ai été suivi par une psychologue fabuleuse et qui a su m'épauler tout au long de ma grossesse et sur qui je peux encore compter aujourd'hui...

Bon, je crois que cette fois j'ai tout dit et je me sens un peu plus légère, prête à rêver encore à un monde meilleur...








Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je comprends parfaitement ton coup de gueule, surtout que je me suis retrouvée dans une situation que tu as décris, une écho qui laisse un sombre avenir et là, on te dit: "c'est pas grave, t'as réussi à tomber enceinte, c'est que la machine fonctionne, la prochaine sera la bonne" (de la part d'une de mes meilleures amies, ça fait MAL!).
J'espère que tu vas mieux...
Te fais de gros bisous!
Répondre
A

Merci, gros bisous à toi aussi !!!


L
reposes toi et reviens vite !!! avec le moral !bises
Répondre
A

OK, à bientot . Bisous


C
Je suis de tout coeur avec toi et j'espère que ce coup de gueule t'auras fait du bien. Je suis là et tu peux compter sur moi si t'as besoin de papoter. Plein de bisous
Répondre
A

Merci, c'est super gentil !!! Bisous


M
j'espere que tu vas mieux... tout le monde se comporte comme ça dans les cas douloureux, car ils ne savent pas quoi dire d'autres... je suppose qu'en un sens ils pensent rebooster la personne "malheureuse"... pas facile tout ça....
et c'est vrai les medecins parfois ne pensent pas à gd chose....
bisous
Répondre
A


C'est sur que les médecins (pas tous heureusement) ne réalisent pas toujours leur façon de faire et de dire les choses... Bisous