Incompréhension totale et culpabilité

Publié le par Angelea

Je me suis attardé hier soir sur une émission qui avait comme sujet le déni de grossesse ...

Je suis très heureuse de l'avoir vu, d'avoir découvert ces témoignages ....

Car on réalise bien à travers ces sujets à quel point ces femmes-là sont confrontés à une incompréhension totale et à une grande culpabilité.

Je pense qu'on a toutes à un moment donné culpabilisé en ce qui concerne nos enfants : ne pas avoir pu s'arrêter de fumer pendant sa grossesse, avoir mise en danger la vie de son enfant par tel et tel comportement, ne pas avoir désiré son enfant à un instant précis de sa vie, une peur de trop le couver, de ne pas savoir l'aimer, de ne pas arriver à s'y attacher ............. d'avoir rêver d'une petite fille alors qu'on a finalement que des garçons ...

Mais comment aller au delà d'un sentiment insoupçonné, d'un sentiment incontrôlable comment prendre sur soi alors qu'on arrive même  pas à expliquer le pourquoi de son ressenti.

Car je crois personnellement que c'est trop facile de juger, de s'arrêter à ce que l'on voit et de ne pas aller au delà de ce qui ne se voit pas.

Il y a quelques années j'étais la première à "cataloguer"  les gens, à dire "ce qu'elle fait n'est pas bien, je la rejette, c'est comme cela et pas autrement".

Aujourd'hui j'essaye de comprendre, de ne pas simplement juger, car il ne faut pas oublier qu'on a tous une histoire, qu'on a tous un vécu.

Je m'efforce donc de comprendre les souffrances de chacun, les avis parfois violents qui me touchent personnellement.

Un jour suite à un article sur "la petite fille que je n'aurais jamais", j'ai eu un commentaire assez virulent, qui me disait des choses que je ne voulais absolument pas entendre et j'étais c'est vrai "outré".

Et je me suis dit mais comment peux t-on écrire de telles horreurs, et me juger comme cela, sans connaître mon histoire !!!!

Par la suite j'ai écouté la sienne et j'ai compris qu'à son tour elle s'exprimait avec son ressenti à elle et qu'elle avait finalement le droit de penser cela.
 
On a tous des histoires d'enfants pas prévus, arrivés sans prévenir ...

Ma petite soeur a toujours eu sur le coeur le terme "accident", car sa naissance n'était pas prévu.

Pourtant mes parents étaient ravis de sa venue et si je n'avais pas eu de soeur elle m'aurait certainement manqué.

Mais on avait eu le malheur de dire qu'elle était arrivé sans prévenir, que c'était un "accident" et encore aujourd'hui cela la poursuit.

Et là vous vous dites "et toi t'es vraiment mal placée avec ton histoire de fille" !!!

Mais je vais vous avouer quelque chose : ma mère a toujours désiré une fille, elle a eu deux enfants très rapprochés et cela n'était pas prévu.
 
Et vous savez quoi j'ai fait la même chose qu'elle, inconsciemment, car après le difficile accouchement que j'ai eu pour mon premier je n'étais pas pressé de recommencer cette expérience là .

Mais vous savez cette naissance pas programmée m'a réconcilié avec mon premier accouchement : car des enfants j'en voulais pleins mais ce premier accouchement a été très traumatisant et la vie (ou le destin) a fait en sorte que je ne m'arrête pas à ça.

Quand j'ai appris que j''étais enceinte de mon deuxième garçon, le premier avait seulement 5 mois.

Je me souviens être aller le border, en train de pleurer et de lui avoir dit  "Oui maman pleure mais il n'y a rien de grave" et je pense que le regard qu'il m'a lancé ce soir-là restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Il avait compris mon désarroi mais à quel point cet événement était le prémice d'un bonheur encore plus grand à partager.

Et il y a quelques jour de cela, j'étais avec Kélian en train de lui dire que Oui j'étais différente, que je n'avais pas de "zizi", que je n'étais pas un garçon mais une fille.

Que j'étais une fille et lui un garçon ....

Et vous savez ce qu'il m'a finalement dit : "Je veux être une fille" et vous imaginez quel étonnement cela fut pour moi face à cette affirmation.

Mais je n'ai pas "réfléchi" et je lui ai simplement dit : "Je sais que tu veux faire plaisir à ta maman en me disant cela mais tu es mon petit garçon et c'est très bien comme ça !!"

Et je pense que je n'ai pas été choqué car je sais très bien qu'il connaît toute son histoire car c'est ce que je lui ai raconté dans les premières heures de sa vie.

Alors OUI j'ai beaucoup culpabilisé et je culpabiliserais encore certainement mais il y a une chose qui est certaine c'est que je ne leurs cacherais jamais rien.

Car de ne pas avoir d'explications sur le pourquoi des chose est bien plus insupportable que de savoir ce qui a été ressenti ou fait et pour quelles raisons.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Moi aussi,j'ai regardé cette emission...j'en suis ressortie toute chamboulée;..je ne les juge pas,qui peut se donner ce droit d'ailleurs! Pour ta propre histoire,je ne te juge pas,je comprend bien que je n'ai pas la même vision des choses...tu es ainsi et je t'apprécie ainsi...voilà! Même si parfois,on me "pense" un peu dure,ça n'est pas du tout le cas...il faut savoir me "déchiffrer"...ce n'est pas donner à tout le monde!<br /> Bisous ma belle et bravo pour cette ouverture!!!<br /> (ps:moi aussi,je suis un "accident";..ça m'a très longtemps fait souffrir;..parfois encore je dirai même...)
Répondre
A
<br /> Oh je ne parlais pas de toi Angélique !!!! Mais j'ai réussi à te faire sortir de ta coquille !!!! lol<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
V
Je viens de regarder l'émission car je l'avais enregistrée. C'est émouvant et très touchant. C'est tellement mystérieux tout ce qui peut se passer dans notre tête ! Je suis en plein dedans en ce moment...
Répondre
M
C'est très intelligent de ne pas juger et d'essayer de comprendre, c'est tout à ton honneur.<br /> Les enfants sont des éponges, tout ce qu'on ne leur dit pas, ils le ressentent d'une manière ou d'une autre. Tu as raison d'expliquer les choses.
Répondre
M
lourd sujet que celui du dénie de grossesse ! moi je n'ai pas pu regarder j'ai mal pour ces bébés qui restent cachés sans bouger ,j'ai mal pour ces vies qui comencent si mal !
Répondre
K
moi je en l'ai pas vue, mais je suis sûr que ça doit être très dur d'apprendre que l'on est enceinte à la fin de la grossesse...<br /> moi, Corentin n'était pas prévu tout de suite, et ce n'est pas un accident, c'est juste un bébé de l'amour...<br /> plein de bisous
Répondre